top of page
Rechercher

Automatisation et optimisation des flux intralogistiques

Dernière mise à jour : 14 févr.

Face aux enjeux économiques, environnementaux et sociétaux, la transition vers l’industrie 4.0 devient stratégique. Cette transition vers l’industrie du futur passe notamment par l’optimisation des process intralogistiques. Il est question dans cet article de traiter de l’importance de l’intralogistique et des enjeux liés à l’automatisation et la robotisation de l’intralogistique.


Automatisation des flux intralogistiques
Flux

Avant de poursuivre avec la liste des ingrédients et la recette elle-même, ajoutez Qu’est-ce que l’intralogistique ?

L’intralogistique concernent toutes les actions liées à la logistique interne de l’entreprise : les flux et mouvements, les processus ou encore la gestion des stocks de marchandises. La fonction est stratégique car le process démarre dès la réception des matières premières, en passant par la mise à disposition vers les chaînes de production, puis du stockage, de l’emballage et de l’expédition des produits finis.

La gestion des flux internes est aujourd'hui perçue comme un levier d’optimisation fort de la chaîne d’approvisionnement et de la supply chain. Dans un monde où la livraison des produits doit se faire dans les meilleurs délais et sans erreur, la logistique interne embarque donc de nombreuses ressources humaines et matérielles.


Quelles solutions pour optimiser les flux intralogistiques ?

De nombreuses solutions existent pour optimiser les flux intralogistiques, comme l’utilisation du Big data, l’automatisation et la robotisation.

Le Big Data

L’utilisation du Big Data permet d’améliorer en continu l’intralogistique. En effet, les données récoltées permettent d’analyser la performance des processus intralogistiques et, ainsi, de déterminer les points de blocages et les leviers d’amélioration. La technologie du Big Data permet aussi d’anticiper, et donc d’effectuer les modifications nécessaires à temps.

L’automatisation

L’automatisation consiste à recourir à des machines pour remplacer l’usage de la force humaine dans le but de préserver les opérateurs des tâches répétitives et pénibles. Une réflexion structurée permet d’aboutir à une automatisation de la supply chain permettant gagner en fluidité et productivité. En effet, elle permet d’augmenter la vitesse de traitement, d’éliminer les tâches inutiles (ex : nombreux déplacements) et remplace les opérateurs pour les tâches à faible valeur ajoutée.

La robotisation

De nos jours, différents types de robots existent pour optimiser les flux intralogistiques comme les AGV et les AMR (voir notre article concernant la différence entre les AGV et les AMR). Les AMR ou robots mobiles autonomes sont des solutions de robotique mobile et collaborative qui permettent d’augmenter la productivité et de baisser les coûts. Ils prennent en charge les tâches à faible valeur ajoutée, comme le transport de charges, le transfert de pièces, ou encore le chargement et le déchargement de contenants.


Les enjeux de l’automatisation et de la robotisation

L’automatisation et la robotisation sont des solutions à privilégier lorsque l’on souhaite optimiser les flux intralogistiques. En effet, elles permettent de fluidifier les flux tout en augmentant la cadence et en réduisant les erreurs. La productivité se trouve alors améliorée. Par ailleurs, l’automatisation et la robotisation sont des solutions qui fonctionnent en continu. Leur capacité opérationnelle est donc très intéressante. De plus, ces solutions répondent au manque de main d’œuvre, connu actuellement dans le secteur de l’industrie, en prenant à leur charge les tâches à faible valeur ajoutée, ce qui permet aux opérateurs de se concentrer sur des tâches créatrices de valeur. Les robots mobiles autonomes (AMR) sont les solutions les plus avancées en termes d’optimisation des flux intralogistiques. Ces robots autonomes s’intègrent parfaitement dans les milieux industriels évolutifs.


Les solutions Sherpa Mobile Robotics

Sherpa Mobile Robotics propose des robots mobiles autonomes (AMR). Il s’agit d’une solution intralogistique 4.0 qui permet d’optimiser la logistique interne. Sherpa mise avec ses robots sur la sécurité, la simplicité et la rapidité. Les robots sont notamment équipés de nombreux capteurs et d’un lidar 360° afin d’assurer la sûreté de la solution. Leur mise en œuvre et leur utilisation sont également simples et rapides. En effet, cette technologie de pointe est accessible à tous, et ne nécessite que quelques heures de formation pour sa prise en main. Par ailleurs, les robots Sherpa permettent d’améliorer grandement la productivité et les conditions de travail des opérateurs.

Sherpa propose à ce jour deux modèles : le Sherpa-B et le Sherpa-P. Le Sherpa-B permet de transporter des bacs. Le sherpa-P, quant à lui, est dédié au transport de palettes. Ces deux modèles sont configurables selon les besoins. Le Sherpa-B peut, par exemple, être équipé d'un module convoyeur qui permet d’automatiser le chargement et déchargement de bacs.



Comment mener l’automatisation de ses flux intralogistiques à bien ?

Pour effectuer une bonne transition vers l’usine du futur en automatisant les flux intralogistiques, nous pouvons identifier certains points de vigilance. Il faut tout d’abord analyser l’ensemble des flux et des processus. Grâce à cette analyse, l’automatisation pourra être adaptée aux besoins de l’entreprise. Ensuite, il est nécessaire de coordonner l’automatisation des flux avec tous les services de l’entreprise et notamment le service informatique, le service des ressources humaines ou encore le service financier. En effet, l’automatisation des flux n’impacte pas uniquement les services de la logistique et de la production, mais impacte l’ensemble de l’entreprise. C’est pourquoi la communication entre les différents services est une nécessité. Enfin, comme lors de tout changement, l’automatisation des flux intralogistiques doit être accompagnée par le management adéquat afin d’impliquer toutes les personnes concernées et de procéder à cette transition avec fluidité.

Comentarios


bottom of page