Retourner sur la liste des articles

Quels sont les différents types de robots industriels ?

robots industriels

La robotique industrielle permet d’automatiser certaines tâches répétitives dans une chaîne de production ou de flux logistiques. Au fil des années, une variété croissante de robots industriels sont arrivés sur le marché. L’objectif actuel des marques de constructeur est commun : concevoir, construire et intégrer des outils permettant d’accompagner les utilisateurs vers l’industrie 4.0 dans le but de gagner en flexibilité et en productivité. Vous avez, sans aucun doute, entendu parler d’exosquelettes, de de bras articulés, de cobots ou autres robots mobiles autonomes ?

De la performance la plus basique à la plus impressionnante, l’offre sur le marché est large. Ainsi, selon votre métier et vos objectifs, la connaissance des caractéristiques respectives des robots, ainsi que les avantages et inconvénients de chacun, vous permet de mieux appréhender vos projets en automatisation et de robotisation.

Les robots se distinguent par leurs modes de fonctionnement, leur structure mécanique, leur électronique, leur système de commande ou encore leur intelligence. Mais quels sont précisément leurs points de différenciation ?

Découvrez la gamme de robot mobiles SHERPA

Les exosquelettes, pour renforcer les capacités physiques de l'humain

Certaines entreprises mènent des activités à forte pénibilité pour leurs salariés. Ces derniers sont parfois contraints de soulever et déplacer des charges très lourdes, de faire adopter à leurs corps des positions non-naturelles ou encore de subir des chocs mécaniques intenses. Les exosquelettes, ou squelettes externes, fournissent une compensation physique pour rendre moins pénibles ces tâches et soulager sensiblement l’opérateur.

Pour apporter cette assistance, un exosquelette se présente comme un dispositif externe biomécanique ou motorisé. Les évolutions et innovations sur ce marché permettent à l'utilisateur d'être soulagé pour une multitude de tâches qu'il doit opérer. Ils constituent un espoir fondé d’amélioration des conditions de travail.

Le robot humanoïde, pour reproduire la rassurante présence de l'humain

Est qualifié d'humanoïde, un robot conçu de sorte à afficher une forte ressemblance avec un humain (physique et intelligente). Cette innovation importante dans l’univers de la robotique s’adressera d’avantage aux activités de service dans le but de faciliter certaines interactions sociales.

En l’absence d’un homme, un robot humanoïde peut alors parfaitement jouer un rôle d'accueil, de divertissement ou de conseil. L'exploitation d'un robot humanoïde sera d'autant plus utile si la fonction à remplir implique des tâches répétitives. Les robots à apparence humaine intègrent des ordinateurs qui commandent leurs actions (comme le fait le cerveau chez les hommes). L'ordinateur reçoit le stimulus ou le signal, le traite et l'analyse, puis commande au robot la réaction appropriée.

Le robot articulé, sans doute le plus connu des robots industriels.

Construit sur le principe même du bras humain, il fonctionne sur la base d’axes rotatifs (4 ou 6). Très précis, il est capable de réaliser une grande diversité de tâches (manipulation d'éléments, soudage, peinture, assemblage, chargements/déchargements de pièces, etc.) dans des environnements très variés. Son déploiement reste, toutefois assez complexe et onéreux. Demain, nous le retrouverons de plus en plus sous une forme plus collaborative

L’émergence du robot collaboratif, pour accompagner l'humain dans son quotidien

L’image de la grosse machine robotique évoluant seule dans une cage ne constitue plus l’essentiel des applicatifs industriels. La grande tendance du marché consiste à intégrer des robots collaboratifs, encore appelés cobots. L’interaction et la cohabitation entre le robot et l’homme dans leur environnement, et cela en totale sécurité, sont des facteurs de décision important dans l’acte d’achat et les processus d’amélioration continue.

Ainsi, le cobot est un robot jouant le rôle d'assistant ou d’aide à un humain dans une activité industrielle/logistique. La coopération est le principe clé qui distingue un cobot des autres types de robot. Il est appelé à assister l'opérateur dans ses missions et exécutera vos consignes. Toutefois, sa technologie et son intelligence artificielle lui permettront également d’appréhender son environnement (adaptation d'itinéraire, évitement d'obstacles, etc.).

Une fois encore, il existera plusieurs types de robots collaboratifs.

C’est ici que nous identifions l’émergence grandissante des AMR (Autonomous Mobile Robot) également appelés AIV (Automated Intelligent Vehicle). Contrairement aux cobots traditionnels (type UR), l’AMR va apporter de la mobilité dans un environnement, de par sa capacité à se déplacer en totale autonomie dans un espace, à identifier les obstacles sur son parcours, et à ajuster sa trajectoire. Il est à différencier de l’AGV (Automated Guided Vehicule) qui se déplace par rapport à des repères au sol ou des capteurs. Découvrir notre article décrivant la différence entre un AMR et un AGV.

Enfin, à noter que le robot collaboratif ne vient pas prendre la place de l’homme, mais plutôt le soulager des tâches sans valeur ajoutée, comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous : https://youtu.be/hZrqbf8C5W0

 

La robotique fer de lance de la production de masse ?

Pour beaucoup la robotique correspond à l’automatisation d’une production de masse. Mais elle peut également prendre une forme beaucoup plus légère, économique, et mobile. Ainsi, un AMR apportera beaucoup de souplesse dans une infrastructure, grâce à sa capacité d’adaptation et un retour sur investissement (ROI) rapide. Également capable de tenir des cadences élevées et traiter du volume, il constitue un bon compromis et un réel atout dans les activités industrielles et logistiques, pour aujourd’hui et demain.

Découvrez les principes du robot mobile autonome dans cet article dédié

 

D'autres critères de catégorisation des robots

Nous avons évoqué les types de robots les plus plébiscités selon une logique de classification basée sur : les caractéristiques (capacité de charge, rayon d’action), leurs fonctionnalités, ou encore leur degré d’autonomie. Mais la réflexion autour du type de robot à adopter, peut se faire selon d’autres logiques :

Selon une étape dans le process : réception de marchandise, préparation de commande, transport et transfert de pièces, assemblage, production, etc.

Selon le type d’activité : l'industrie automobile, ferroviaire ou aéronautique, le E-commerce, la logistique ou encore les milieux hospitaliers. Chaque métier aura ses spécificités et ses propres contraintes.

Selon un objectif : réduire la pénibilité des opérateurs, fluidifier les flux, augmenter la productivité, gagner en espace.

Il existe donc bien une solution robotisée pour chacun. Tout dépendra des objectifs à atteindre !

Demandez plus d’informations sur les différents types de robots industriels

Vous l’aurez perçu, il n’est pas facile de s’y retrouver et faire les bons choix. Sherpa Mobile Robotics vous apporte des solutions en robotique mobile à la pointe de l’usine du futur ! Nous vous proposons d'évaluer ensemble votre projet de robotisation, et ainsi faire les bons choix pour contribuer à l’accélération de votre croissance d’entreprise.

Plus d’infos ici