Retourner sur la liste des articles

Un Robot Mobile Autonome c’est quoi ?

#MobileRobots
AGV vs AMR

Un Robot Mobile Autonome c’est quoi ?

AGV, AMR, Cobots, robots mobiles, exosquelettes, robots collaboratifs … la robotique industrielle est devenue un vaste domaine dans lequel il n’est pas évident de se repérer. Cet article traite de la notion de Robot Mobile Autonome, dit AMR.

L’AMR est un robot collaboratif dans le sens où il fonctionne au plus proche des opérateurs. Ils opèrent au milieu des Hommes et des Machines, au coeur des zones de travail et dans les univers encombrés.

L’AMR est doté d’un haut degré d’autonomie, il peut se déplacer dans un environnement plus ou moins vaste sans l’intervention humaine. Il se déploie facilement et s’adapte à la configuration d’un site, ne nécessitant pas de modification coûteuse d’infrastructure. De même, si l’infrastructure et le besoin viennent à évoluer, les robots peuvent être reprogrammés facilement. Enfin, ce type de robots permet d’automatiser les tâches de transport et le déplacement de marchandises à l’intérieur d’un bâtiment, et constitue une solution agile pour la transformation vers l’Usine 4.0 et la supply chain digitalisée. Le robot mobile autonome est donc le symbole d’une mobilité industrielle nouvelle génération.

Quelles différences entre un AMR et un AGV ?

Contrairement aux AGV (Automated Guided Vehicle) qui ont des trajectoires dédiées, les AMR sont totalement libres et s’adaptent aux environnements dynamiques. L’AGV est guidé par des rails ou repères au sol, tandis que l’AMR navigue en total autonomie dans un environnement cartographié au préalable. Les robots mobiles autonomes sont dotés de technologies de pointe leur permettant de naviguer avec précision dans un périmètre donnée, d’éviter les obstacles et d’évoluer sans risque de collision. La notion de sécurité est un sujet auquel les constructeurs sont particulièrement vigilants, de part les nombreuses interactions entre l’homme et la machine.

Pourquoi intégrer des AMR dans ses flux ?

Ces chariots automatisés augmentent significativement la productivité par la réduction des tâches répétitives et à faible valeur ajoutée. Ainsi, les opérateurs ne perdent pas de temps à se déplacer et se concentrent sur les missions pour lesquelles il apportent de la valeur. Ils apportent de la fluidité, des gains d’espace et de la flexibilité dans un process, en tendant vers le « one-piece-flow ». L’AMR contribue à limiter les manipulations, ce qui va préserver la santé des opérateurs et de réduire les risques dans le transport des charges (erreurs, TMS, accidents). En somme, ils améliorent la logistique interne et automatise les flux, avec un ROI souvent court.

Quelles applications pour ce type de robots ?

Un AMR peut intervenir autant sur des missions « simples » telles qu’une préparation de commande ou une opération picking, que dans des concepts d’automatisation plus complexes et globaux, en s’interfaçant à des périphériques comme des convoyeurs, des lignes de production, des îlots intégrés, ou des postes de travail. Principalement utilisés dans le monde de l’Industrie pour déplacer de manière autonome des marchandises (usines, ateliers ou entrepôts, …), l’usage des robots ne sont pas pour autant limités au secteur industriel. Les gains en mobilité attribués au fil des années et leur grande polyvalence ont permis d’élargir largement les applications :

Missions de logistique (kitting, alimentation des bords de lignes) et de production dans l’Industrie (transferts de pièces).

Opérations de manutention, de préparation de commandes, de pick&drop dans la Logistique et ses entrepôts.

L’alimentation des rayonnages ou la préparation Drive dans la Distribution/Retail.

Dans les univers E-commerce, ils contribuent à la gestion des entrées de colis, la ramasse, le tri, la ventilation, et la gestion des retours et sorties.

Leur flexibilité leur permet également d’intervenir dans une multitude d’autres domaines, comme le transport, les services et les établissements de santé.

Quelles autres caractéristiques pour le Robot Mobile Autonome ?

Ils fonctionnement au plus proche des Hommes lorsqu’ils sont équipés d’un mode suiveur (accompagnement à la préparation de commande) et sont autonomes sur les tâches les plus fastidieuses (transfert de marchandises sur une longue distance).

Ils répondent à toutes les exigences de sécurité grâce à une électronique de sécurité de pointe et de nombreux capteurs embarqués. Ces robots utilisent une Intelligence Artificielle appelée SLAM (Simultaneous Localisation And Mapping) leur permettant à la fois de se localiser à tout moment, d’éviter de façon dynamique tout obstacle (objets ou personnes) qui n’aurait pas été cartographié au préalable, et d’optimiser ses trajets pour réaliser leurs missions de manière efficace.

Les AMR sont capables de se localiser dans un environnement. Grâce à leurs scrutateurs à 360°, une fois la cartographie réalisée, et dans le but de conserver leur localisation, ils comparent en temps réel leur cartographie à l’environnement. En cas de défaut de positionnement, le robot corrige automatiquement sa trajectoire.

La cartographie d’un environnement se fait facilement, notamment lorsqu’il est équipe d’un mode Follow-Me. L’utilisateur se « promène » dans l’entrepôt suivi du robot qui enregistre toutes les données pour réaliser sa cartographie.

Une interface intuitive et facile à prendre en main qui permet de programmer des missions au robot. Exemple : aller d’un point A à un point B, décharger une caisse, ouvrir une porte.